New Insights into Tidal Disruption Events from Infrared Observations

Nouvelles découvertes sur les événements de déchirement des marées grâce aux observations infrarouges

Une récente étude menée par Masterson et al. a apporté de nouvelles connaissances sur les événements de déchirement des marées (Tidal Disruption Events ou TDE) au cours desquels les étoiles sont déchirées par des trous noirs supermassifs. Alors que les observations précédentes étaient principalement effectuées dans les bandes optiques et X, les chercheurs ont découvert de nombreux nouveaux TDE en examinant les émissions infrarouges. Leurs résultats remettent en question les hypothèses précédentes sur la survenue de ces événements et offrent une compréhension plus complète de la démographie des trous noirs.

En analysant des observations d’archives de la mission NEOWISE de la NASA, Masterson et son équipe ont identifié 18 signaux clairs de TDE lors d’une enquête portant sur plus de 1000 galaxies situées à moins de 600 millions d’années-lumière. Contrairement aux croyances antérieures selon lesquelles les TDE étaient limités aux systèmes post-éclatement d’étoiles, l’étude a révélé que ces événements destructeurs se produisent dans une variété de galaxies à travers le ciel. Cela indique que les trous noirs peuvent dévorer des étoiles dans différents environnements galactiques, ce qui élargit notre compréhension du phénomène.

Les nouvelles détections ont également résolu un problème d’énergie manquante associé aux TDE, qui avait perplexé les physiciens. On pensait que les TDE devraient émettre plus d’énergie que celle observée, mais les chercheurs suggèrent que la poussière au sein des galaxies pourrait expliquer cette divergence. La poussière absorbe non seulement les émissions optiques et X, mais aussi les radiations ultraviolettes extrêmes, ce qui lui permet de masquer la véritable production d’énergie des TDE.

De plus, les résultats de l’équipe ont contribué à estimer les taux d’occurrence des TDE dans les galaxies. En combinant les nouvelles détections avec les observations précédentes, ils ont déterminé qu’une galaxie typique connaît un TDE une fois tous les 50 000 ans. Ce taux se rapproche davantage des prévisions théoriques, ce qui confirme davantage la recherche.

Cette étude souligne l’importance des observations infrarouges pour révéler une population de TDE précédemment cachée et élargit les possibilités de futures études. En regardant à travers la poussière, les astronomes peuvent désormais dresser un recensement plus complet des TDE proches, ce qui offre des informations précieuses sur les mécanismes de ces événements catastrophiques. Alors que nous continuons à percer les mystères entourant les trous noirs et leurs interactions avec les étoiles, cette recherche ouvre la voie à de nouvelles explorations sur la nature des TDE et les propriétés des trous noirs qui les alimentent.

Le travail novateur de l’équipe a été publié dans l’Astrophysical Journal, marquant une avancée significative dans notre compréhension des événements de déchirement des marées.

Questions fréquemment posées (FAQ) sur les événements de déchirement des marées (Tidal Disruption Events ou TDE)