New Image Reveals Earth’s Enchanting Airglow Phenomenon

Nouvelle image dévoile le phénomène envoûtant de l’airglow terrestre

Une spectacle fascinant illumine les dernières images capturées par la Station spatiale internationale (ISS). Alors que la station orbitait au-dessus de l’océan Pacifique, au nord-est de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, une incroyable lueur dorée baignait l’horizon terrestre. Ce phénomène éthéré, connu sous le nom d’airglow, se produit lorsque la lumière du soleil entre en interaction avec les particules de l’atmosphère de notre planète.

L’airglow résulte de l’interaction entre la lumière du soleil et différents atomes et molécules tels que l’azote, l’oxygène, le sodium et l’ozone. Ces particules sont excitées par les radiations ultraviolettes et émettent de la lumière lorsqu’elles entrent en collision les unes avec les autres. Mieux observé la nuit, la récente photographie a été prise avec une exposition élevée, garantissant une présentation vivante de la Terre et de l’arrière-plan étoilé.

L’ISS se déplace à une vitesse stupéfiante de 5 miles par seconde, effectuant une orbite autour de notre planète toutes les 90 minutes. Pendant ce temps, la station traverse 16 levers et couchers de soleil, subissant des périodes alternées de lumière du jour et d’obscurité à chaque révolution. C’est lors de l’un de ces cycles que la lueur dorée de l’airglow a été capturée.

En plus du phénomène atmosphérique enchanteur, l’image révèle également des formations nuageuses blanches et vaporeuses au-dessus de l’étendue bleue profonde de l’océan Pacifique. Aux côtés de ces éléments naturels, certains modules de l’ISS apparaissent également. Notamment, le module d’amarrage Prichal et le module de laboratoire polyvalent Nauka, tous deux appartenant à l’agence spatiale russe Roscosmos, sont visibles.

Le module Prichal, visible sur le côté gauche de l’image, est fixé à Nauka et propose cinq ports d’amarrage pour différents vaisseaux spatiaux russes, facilitant les transferts de carburant. Nauka, arrivé à l’ISS en juillet 2021, sert de laboratoire principal pour le segment russe de la station. Prichal l’a rejoint peu de temps après, en novembre 2021.

Cette photographie époustouflante met en valeur la beauté remarquable qui réside au-delà des limites de notre planète. Observer la Terre depuis le point de vue unique de l’ISS nous rappelle les mystères captivants qui attendent d’être explorés dans l’immensité de l’univers.

Questions fréquemment posées (FAQ) sur le phénomène de l’airglow capturé par la Station spatiale internationale (ISS)

1. Qu’est-ce que l’airglow ?
L’airglow est un phénomène éthéré qui se produit lorsque la lumière du soleil entre en interaction avec les particules de l’atmosphère de la Terre. Il résulte de l’interaction entre la lumière du soleil et les atomes et molécules tels que l’azote, l’oxygène, le sodium et l’ozone. Les particules sont excitées par les radiations ultraviolettes et émettent de la lumière lorsqu’elles entrent en collision les unes avec les autres.

2. Comment la récente photographie de l’airglow a-t-elle été capturée ?
La récente photographie de l’airglow a été prise par la Station spatiale internationale (ISS) alors qu’elle orbitait au-dessus de l’océan Pacifique, au nord-est de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. L’ISS se déplace à une vitesse de 5 miles par seconde, effectuant une orbite autour de la Terre toutes les 90 minutes. Pendant ce temps, la station connaît des périodes alternées de lumière du jour et d’obscurité et capture des images lors de l’un de ces cycles.

3. Quand l’airglow est-il le mieux observé ?
L’airglow est mieux observé la nuit lorsque le ciel est sombre. La récente photographie a été prise avec une exposition élevée, garantissant une présentation vivante de la Terre et de l’arrière-plan étoilé.

4. Que révèle d’autre l’image capturée par l’ISS ?
En plus du phénomène de l’airglow, l’image révèle des formations nuageuses blanches et vaporeuses au-dessus de l’étendue bleue profonde de l’océan Pacifique. Elle montre également certains modules de l’ISS, dont le module d’amarrage Prichal et le module de laboratoire polyvalent Nauka, tous deux appartenant à l’agence spatiale russe Roscosmos.

5. Quel est le rôle des modules Prichal et Nauka ?
Le module d’amarrage Prichal, visible sur le côté gauche de l’image, est connecté au module Nauka. Il dispose de cinq ports d’amarrage pour différents vaisseaux spatiaux russes et facilite les transferts de carburant. Le module Nauka, arrivé à l’ISS en juillet 2021, sert de laboratoire principal pour le segment russe de la station. Le module Prichal l’a rejoint peu de temps après, en novembre 2021.

Termes clés et jargon :
– Airglow : phénomène qui se produit lorsque la lumière du soleil entre en interaction avec les particules de l’atmosphère de la Terre, entraînant l’émission de lumière.
– ISS : Station spatiale internationale, une station spatiale habitable qui orbite autour de la Terre et sert de plateforme pour la recherche scientifique et la coopération internationale.
– Radiations ultraviolettes : radiations électromagnétiques dont la longueur d’onde est plus courte que celle de la lumière visible, mais plus longue que celle des rayons X, responsables principalement des coups de soleil.

Liens connexes :
– NASA – Station spatiale internationale
– Wikipedia – Airglow
– Site officiel de la NASA