Safe Maneuvering in Restricted Waterways: Lessons from a Close Call

Manoeuvres sécurisées dans les voies navigables restreintes : leçons d’un incident évité de justesse

Naviguer dans des voies navigables restreintes peut présenter d’importants défis pour les navires, surtout lorsqu’ils sont confrontés à des conditions météorologiques défavorables. Un récent incident met en évidence l’importance d’une planification adéquate et des risques potentiels liés à la dépendance à l’égard d’un seul remorqueur pour l’assistance.

Dans ce cas particulier, un pétrolier à vide quittait un port fluvial, nécessitant un virage à 180°. Avec des vents soufflant du sud à 20-25 nœuds et un courant nord, le capitaine et le pilote à bord ont dû effectuer une manœuvre difficile. Malgré des conditions défavorables, un seul remorqueur était disponible pour l’assistance.

Lorsque le navire a commencé à tourner sur tribord, le remorqueur s’est positionné à la proue tribord pour fournir un soutien supplémentaire. Cependant, malgré les efforts du remorqueur, le navire a commencé à dériver vers l’arrière en raison de l’effet combiné du vent et du courant. Avec une vitesse sur le sol (SOG) de 2,4 nœuds, le navire avait tourné d’environ 60° sur tribord lorsqu’il s’est dangereusement approché d’un dolphin à tribord.

Le remorqueur, incapable de contrôler la dérive du navire vers le dolphin, a dû abandonner sa position pour éviter d’être écrasé. Dans un dernier effort, le moteur principal a été mis en marche arrière complète, mais cela n’a pas suffi à empêcher la proue tribord de frotter contre le dolphin à quai. Heureusement, le navire a finalement terminé la manœuvre et s’est dirigé vers sa destination, mais pas sans avoir subi des dommages à la coque.

Cet incident rappelle l’importance de la préparation préalable et de la prise en compte des forces agissant sur un navire lors d’une manœuvre. Avec le recul, compter sur un seul remorqueur dans de telles conditions difficiles était une décision dangereuse. La disponibilité limitée des remorqueurs ne doit pas primer sur la nécessité d’une assistance adéquate lors de manœuvres critiques.

Il est crucial que les marins comprennent parfaitement les conditions de courant et de vent, ainsi que les capacités du navire dans les voies navigables restreintes. En effectuant une évaluation rigoureuse des risques et en disposant de plans de contingence, les exploitants de navires peuvent atténuer les dangers potentiels associés aux manœuvres difficiles.

Comme toujours, l’apprentissage continu et le partage d’expériences sont essentiels pour améliorer la sécurité des opérations maritimes. En intégrant ces enseignements et en donnant la priorité aux pratiques de manœuvre sûres, nous pouvons améliorer l’efficacité globale et la sécurité des navires opérant dans les voies navigables restreintes.

FAQ :