Préserver Burnham Beeches : Une approche non conventionnelle avec des poneys d’Exmoor et des bovins blancs britanniques

Alors que les jardins traditionnels peuvent compter sur des jardiniers humains pour maintenir leur état impeccable, Burnham Beeches a adopté une approche unique et innovante. Au lieu d’une intervention humaine, ce site d’intérêt scientifique spécial confie la tâche essentielle de l’entretien à un groupe d’animaux pâturants. De mai à novembre, quatre poneys d’Exmoor et neuf bovins blancs britanniques parcourent librement les 500 acres de Beeches, maintenant le paysage en parfait état.

Cette méthode non conventionnelle, privilégiée par le responsable des gardes Martin Hartup, trouve ses origines dans la formation historique du paysage. Tout comme les animaux pâturants ont joué un rôle vital dans la formation de la Nouvelle Forêt il y a des centaines d’années, ils sont désormais indispensables à la santé et à la préservation de Burnham Beeches. Contrairement à une pelouse bien entretenue, le paysage de Burnham Beeches adopte la préférence de la nature pour la variété et la diversité. Les animaux pâturants créent naturellement une « mosaïque » de différentes longueurs d’herbe, de hauteurs de feuillage et de textures, offrant des microhabitats aux petits animaux et favorisant un écosystème sain.

L’importance du pâturage à Burnham Beeches est soulignée par son inclusion dans un plan stratégique s’étalant de 2010 à 2020. Le pâturage est considéré comme la « clé de voûte » de ce paysage protégé, contribuant aux habitats et à la faune prospères tout en assurant la préservation des célèbres taillis de 450 ans.

Pour surveiller les déplacements des animaux et contrôler efficacement leurs habitudes de pâturage, une technologie satellite moderne a été adoptée. Au lieu de clôtures et de câbles électriques, les gardes utilisent des « clôtures invisibles » grâce au logiciel du satellite. Cet outil technologique permet une surveillance continue et une manipulation stratégique des modèles de pâturage, assurant une gestion optimale de l’habitat. Avec des images satellites mises à jour toutes les 15 minutes, les gardes acquièrent une compréhension plus approfondie des comportements et des personnalités des animaux.

L’importance de Burnham Beeches dépasse son rôle de paysage pittoresque. En tant que partie des vastes 11 000 acres de terrains de la City of London Corporation, ce site contribue activement à la réduction du carbone, éliminant ainsi 16 000 tonnes de carbone de l’atmosphère chaque année. Reconnaissant l’importance croissante des espaces verts, Martin souligne la valeur durable de Burnham Beeches dans un monde en mutation. Il est le témoin de l’interconnectivité entre les vieux arbres, les animaux pâturants et la préservation d’écosystèmes uniques.

Burnham Beeches est soutenu par un organisme de bienfaisance et accueille chaleureusement les dons, les volontaires et toute forme d’aide pour assurer sa préservation continue. Pour plus d’informations sur la façon de contribuer, veuillez visiter : www.cityoflondon.gov.uk/things-to-do/green-spaces/burnham-beeches-and-stoke-common

FAQ :

Q : Comment Burnham Beeches entretient-il son paysage ?
R : Burnham Beeches utilise des animaux pâturants, tels que des poneys d’Exmoor et des bovins blancs britanniques, pour entretenir son paysage.

Q : Pourquoi les animaux pâturants sont-ils importants pour Burnham Beeches ?
R : Les animaux pâturants créent un paysage diversifié avec différentes longueurs d’herbe et textures, offrant ainsi des microhabitats aux petits animaux et favorisant un écosystème sain.

Q : Comment le pâturage est-il intégré au plan stratégique de Burnham Beeches ?
R : Le pâturage est considéré comme la « clé de voûte » du paysage protégé, contribuant à des habitats et une faune prospères, ainsi qu’à la préservation des taillis de 450 ans.

Q : Comment les gardes surveillent-ils et contrôlent-ils les habitudes de pâturage des animaux ?
R : Une technologie satellite moderne est utilisée pour surveiller les déplacements des animaux et contrôler leurs modèles de pâturage. Cette technologie permet une surveillance continue et une gestion optimale de l’habitat.

Q : Comment Burnham Beeches contribue-t-il à la réduction du carbone ?
R : En tant que partie des terres de la City of London Corporation, Burnham Beeches élimine 16 000 tonnes de carbone de l’atmosphère chaque année.

Définitions :

– Site d’intérêt scientifique spécial : Une zone reconnue pour son intérêt scientifique ou écologique particulier au Royaume-Uni.

– Poneys d’Exmoor : Une race de poney originaire des îles britanniques, réputée pour sa robustesse et sa capacité à pâturer dans des paysages divers.

– Bovins blancs britanniques : Une race de bovins de boucherie originaire de Grande-Bretagne, caractérisée par sa couleur blanche et sa robustesse.

– Taillis : Arbres qui ont été élagués à une certaine hauteur pour favoriser la croissance d’une densité de branches et de feuillages.

Liens connexes :

– City of London Corporation – Green Spaces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *